Librairies , Aquitaine, Michel Vittoz, L'institut Giuliani, La conversation des Morts

L'INSTITUT GIULIANI


Dans Les librairies d'Aquitaine 

 


Alice Mediastore CC Auchan - Ave des 40 journaux 33000 Bordeaux
FNAC Bordeaux C.C. St Christoly,17, rue Père Louis de Jabrun 33000 Bordeaux
Goeorges 489, cours de la Libération 33000 Bordeaux
Machine A Lire 8, Place du Parlement 33000 Bordeaux
Mollat 15. rue Vital Carles 33000 Bordeaux
Privat 106, cours Alsace Lorraine 33000 Bordeaux
VIRGIN 15-19, place Gambetta 33000 Bordeaux

Martin Delbert 85, Bd de la République 47000 Agens

Extrapole 27, rue Victor Hugo 64000 Bayonnes
Mattin Denda Place Saint André 64000 Bayonnes
FNAC Pau C.C. Bosuqet - 14, cours Bosquet 64000 Pau
Leclerc Parvis 3 Avenue Louis Sallenave 64000 Pau
Tonnet 3bis, place Marguerite Laborde 64000 Pau


ACCUEIL

LE ROMAN LA CRITIQUE SIGNATURE EN LIGNE CARTE DES LIBRAIRIES

[FIGARO Littéraire]  Les codes Secrets de la vie

On ressort de ces 380 pages avec la conviction d'être entré dans un monde où nous guettent 
des surprises, des énigmes, des questions, des bonheurs inconnus à ce jour. Pourvu qu’il ne 
nous fasse pas trop attendre la suite. Il n’est pas pressé, on l’a dit plus haut. Mais nous, pauvres
lecteurs, nous le sommes !

          FRANÇOIS TAILLANDIER 

 

[Livres Hebdo]  Sept personnages  en quête de mort

Venu du théâtre, Michel Vittoz se lance dans une série de sept romans: "La conversation des morts". Le tome 1 donne une idée de l’ambiance. A la veille de la Seconde Guerre, les vivants et les morts jouent un chassé-croisé où la politique, la séduction et la métaphysique font bon ménage. Non sans humour...

 [ ... ]  

Attrayant, plein d’humour, volontiers romanesque mais jamais bavard, le roman de Michel Vittoz relève d’un « réalisme magique » rare dans la littérature française. II impose un ton, des ambitions et des inventions qui font attendre la suite.

         JEAN-MAURICE DE MONTREMY   

 

[Politis]      Comédie humaine

L'Ins titut Giuliani ou le monde comme il va... des soubresauts de l'histoire aux secousses sexuelles 
et joyeuses bacchanales. Non pas une fresque, mais un roman dense, pur jus, bruegelien.
La vie est une comédie semble dire Michel Vittoz. Ou plutôt une tragicomédie. Alors allons-y, 
comme on peut, et dans la mesure du possible, avec légèreté et humour.

        JEAN-CLAUDE RENARD